Onam

Principalement le festival de la récolte du riz au Kerala, Onam est également connu sous le nom de festival des fleurs de pluie. Pour la plupart des Keralais, Onam est le jour où leur roi bien-aimé qui a gouverné le Kerala depuis longtemps, est rentré pour visiter son royaume. La légende veut que le roi Mahabali soit si sincère, honnête, juste et bon que ses citoyens ont presque oublié les Devas et les pujas à eux destinés qui les ont rendus jaloux. Ils ont donc demandé au Seigneur Vishnu de mettre un terme à cette situation. Le Seigneur Vishnu ne pouvait pas refuser leur demande car il s’agissait de maintenir l’ensemble du système en équilibre. En dépit donc de son dévouement pour le Seigneur Vishnu, celui-ci ci l’a trompé en profitant de sa seule faiblesse, son égo. Le Seigneur Vishnu a pris la forme d’un Vamana Avatar (le 5ème avatar du Seigneur Vishnu, un mendiant nain) et l’a vaincu en le poussant dans les enfers de Patala. Toutefois, parce qu’il était un roi si parfait, il lui fut accordé la bénédiction de visiter son royaume une fois par an le jour d’Onam.

Le festival est célébré sur une période de 10 jours, car on croit qu’il a fallu 10 jours au roi pour retourner des enfers de Patala jusqu’à la Terre. Le premier jour est le jour où il commence son voyage pour visiter son royaume. Ce jour-là, le festival débute à Kochi, au Kerala, avec le défilé royal appelé Attchamayam quittant le temple dédié au Seigneur Vamana à Thrikakkara, l’ancienne capitale de son royaume. Ce défilé représente tous les éléments de la culture keralaise, y compris les éléphants royaux caparisés. Une fois que le Kodiyettu (levage de drapeau) dans ce temple est terminé, les célébrations d’Onam dans les temples voisins peuvent commencer. Le temple de Thrikakkara est considéré comme le cœur des célébrations d’Onam. En dehors du défilé du premier jour, deux autres grandes processions à savoir le Pakalpooram et le Seeveli se tiennent au temple le dernier jour (9ème jour) et le jour Onam respectivement. Ces deux processions attirent beaucoup de dévots et de touristes. Outre les processions, le Sadaya sur les terrains du temple est également une attraction importante. Le Sadaya est un festin traditionnel préparé avec des légumes de saison et servi sur une feuille de banane. Ce repas élaboré a un minimum de neuf plats et un maximum de deux douzaines de plats dans certains foyers. Bien qu’il ait été déclaré tabou (Haram) par certains prédicateurs islamiques, quelques communautés musulmanes célèbrent Onam avec les communautés chrétiennes et hindoues dans une grande exposition d’harmonie communale dans l’état. De grands et jolis Pookolams (un kolam fait avec de fleurs au sol) sont dessinés à l’entrée des maisons et des temples, des images d’Onatthappan (Vamana) sont accrochées dans les maisons, les spectacles de Kummattikali (danse avec masques en bois) sont donnés à Thrissur et le Kathakalli (danse traditionnelle du Kerala) à Valluvanad. Le Cheruthuruthy et le Thriruvathirakali (danse exécutée par un groupe de danseurs applaudissant autour d’une lampe) sont également présentés. Pulikali (une promenade de chasse au tigre faite par des danseurs peints comme des tigres et des chasseurs) se déroule le 4ème jour d’Onam à Thrissur, Malabar, dans le nord du Kerala. Une présentation d’instruments de percussion tels que Panchavadhyam, Chenda, etc., et le Vallamkali (Course de bateaux) sont également lieu à Aranmula. Onam est célébré dans tout le Kerala, mais les célébrations les plus élaborées se fêtent à Kochi, Trivandrum, Thiruvananthapuram, Thrissur et Kottayam.